ingrid betancourt

Aller en bas

ingrid betancourt

Message  minisandre le Ven 30 Nov - 19:04

Depuis fin août 2003, famille, comité de soutien et gouvernements étaient sans preuve de vie d'Ingrid Betancourt. Vendredi à l'aube, le gouvernement colombien a diffusé une vidéo de 16 otages de la guérilla des Farc, dont la Franco-Colombienne, saisie sur trois guérilleros capturés par des militaires. Selon le Haut commissaire colombien pour la paix, la preuve de vie date du 24 octobre.

L'image d'Ingrid Betancourt a été diffusée à la télévision, sans la bande sonore. Elle montre l'otage franco-colombienne enchaînée sur fond de jungle, dans un état d'extrême maigreur, les mains croisées et enchaînées, la tête baissée et apparemment très lasse. Elle est vêtue d'un pantalon et d'une chemise bleue. Dans les mains des rebelles, l'armée a également retrouvé sept lettres signées par les otages, dont une écrite par Ingrid Betancourt adressée à sa mère Yolanda, datée du 24 octobre 2007. Sa soeur, Astrid Betancourt, a été la première a réagir vendredi matin sur LCI. "Je suis extrêmement émue. "Cela prouve que la médiation Chavez a été efficace", souligne-t-elle. .

Pour le Quai d'Orsay, Chavez, "c'est du passé"

Interrogé par LCI.fr, Olivier Roubi, le porte-parole du comité de soutien, se dit à la fois "inquiet et soulagé"". "Il y a urgence de la faire libérer", lance-t-il. En ce sens, il souhaite que Hugo Chavez reprenne sa médiation et appelle Nicolas Sarkozy à "faire pression" sur son homologue colombien en ce sens - le président vénézuélien a été "limogé" la semaine dernière par Alvaro Uribe pour ne pas avoir respecté les règles imposées au début de sa médiation.

Au Quai d'Orsay, après avoir écarté cette éventualité, on assure ne pas fermer la porte à la médiation du président vénézuélien. "La médiation Chavez peut aussi être l'avenir", a déclaré la
porte-parole du Quai d'Orsay, Pascale Andréani, elle qui avait déclaré un peu plus tôt dans la journée que la médiation Chavez "est du passé", puisqu'une preuve de vie a été apportée. "Il faut reconnaître qu'il y a une évolution dans cette affaire. La médiation d'Hugo Chavez, ça n'est plus ça qui est en jeu. Nous avons des preuves de vie qui nous viennent par un canal tout à fait différent. Ce qui compte pour nous c'est de parvenir à une solution", avait-elle dit.

Nicolas Sarkozy s'est lui "réjoui" de cette preuve de vie et a réaffirmé sa volonté de faire libérer l'otage franco-colombienne : "Je l'ai toujours dit, on ne laissera pas tomber Ingrid Betancourt". "On sait qu'elle est vivante, il faut se battre avec acharnement pour obtenir sa libération et la fin de ce calvaire", a-t-il ajouté, en arrivant à Nice pour un sommet franco-italien. Le chef de l'Etat a précisé qu'il n'avait pas encore vu ces documents, mais que les preuves étaient pour lui "incontestables". "Il y a une image, il y a en même temps une lettre et partant, il n'y a pas de problème pour nous : elle est vivante", a-t-il estimé.

minisandre

Nombre de messages : 378
Date d'inscription : 30/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum